Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 13:59

 

 

 

 

 








En ouvrant la première page, on tombe sur une équipe de scientifiques patibulaires qui se promènent dans un vaste dédale de tiroirs. Ils semblent se connaître de longue date et se retrouver à un point où nous les aurions interrompus. Début in medias res un peu déroutant. En fait, ce que la couverture des 10 petits insectes ne précise pas, c’est que cet album n’est pas indépendant et qu’il constitue le troisième volume d’une série. Ceci dit, l’histoire reste cependant parfaitement compréhensible.


 
Après avoir décongelé Monsieur Kaff Hard, conservé dans un tiroir cryogénique depuis l’année 2029 (nous sommes aujourd’hui en 2129), les scientifiques lui annoncent le programme :


 
-       Il vous faut remonter le temps pour découvrir le fanatique qui a déclenché la catastrophe planétaire et tout faire pour l’en empêcher !

-       C’est tout ? Vous voulez pas que je sorte le chien, aussi ?

-       Wif !
 

Pour le chien, ce ne sera pas la peine. Kaff Hard sera donc balancé à nouveau en l’an de grâce 2029, juste avant que ne se produise cette fameuse catastrophe planétaire. La première partie strictement confinée dans l’habitacle scientifique permettait déjà d’assister au spectacle de petits insectes déjantés, maniant l’absurde et l’ironie avec un sérieux sans failles. La deuxième partie de l’album, centrée autour de la recherche du fanatique nucléaire, ne s’embarrasse plus des limites d’un laboratoire et cède la place au Festival des Fanatiques. Dans un futur proche, l’absence d’un consensus commun a fait exploser la multiplication des groupes indépendants : là on exacerbe la consommation de saucissons de soja, ici on valorise l’éternuement, ailleurs on recherche le nudisme… Parmi tous ces jetés, lequel peut bien être coupable de la catastrophe nucléaire ? Le dessin niais et naïf s’accorde parfaitement avec le texte plus ironique, créant un décalage semblable à celui qui caractérise le mobile de l’histoire –la recherche d’un criminel mondial caché au sein d’un festival de marginaux illuminés.
 







Au milieu de discrètes références faites aux Barbapapa et au président Kennedy, la recherche patine un peu et se fait parfois plus longue que prévue. Ce n’est que pour être mieux poursuivie… dans un quatrième volume sur lequel on ne se précipitera pas forcément, mais que l’on ne rechignera pas non plus à lire si de petits insectes fanatiques nous y obligent.



10 petits insectes a écrit:
-       Dans notre secte, nous croyons en un monde sans technologie ni médicaments.
-       Oui, eh bien il ne faut pas t’étonner si t’es enrhumé. T’es sûr que tu ne veux pas au moins un mouchoir ?
-       Oui, la morve ça fait dégoûtant.
-       Noooon ! n’essayez pas de me corrompre ! Si je meurs d’une maladie c’est qu’il doit en être ainsi !













Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires