Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 18:59






Gotham City a l’air grandiloquent… Dans un fourmillement inquiet et frémissant de piétons, une vie nocturne, aux relents un peu glauques, semble se mener à l’abri des murs des gratte-ciel. Le « mal », terme vague qui désigne la corruption, le banditisme et la criminalité, surgit sans surprise des ruelles les plus sombres de cette métropole. Méfions-nous, car personne n’est à l’abri du danger.






Sans chercher à disserter sur la critique implicite qui sous-tend le scénario de Batman, demandons-nous plutôt ce que Tim Burton a choisi de montrer dans son adaptation cinématographique. Si Jack Nicholson incarne à merveille le personnage diabolique et mégalomane du Joker, le casting est moins réussi pour Bruce Wayne et Vicki Vale, qui ressemblent respectivement à s’y méprendre à un Julien Lepers rajeuni et à une Barbie des années 90. La ressemblance n’est pas seulement physique : ainsi Bruce Wayne se promène à travers la jungle urbaine avec toute l’assurance et la science divine d’un présentateur télé armé de ses petites fiches cartonnées, lorsque Vicki Vale tente de s’émanciper et de présenter l’image d’une femme libérée –mais toujours fragile, délicate, sensible et tirée à quatre épingles, ayant toujours l’air d’attendre qu’on vienne la sauver. De Tim Burton, on aurait pu attendre des choix un peu plus risqués, à la menace, peut-être, de s’éloigner des caractères des protagonistes de l’œuvre originale ?



Pas de grosse prise de risque pour ce Batman qui présage déjà la déception de l’adaptation du futur Alice au pays des merveilles. Dans la représentation de la lutte entre les forces du bien et du mal, Tim Burton n’arrive pas à se détacher d’une forme de manichéisme plate qu’il résout à coups de tatanes dans la figure au cours de la dernière demi-heure du film. Pour tout dire, le plus audacieux reste encore cette association de vert et de violet qui définit l’apparence du Joker, mais ceci, ce n’est pas Tim Burton qui en détient le monopole…


Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Film
commenter cet article

commentaires