Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2012 1 31 /12 /décembre /2012 15:23






Si Punpun a la tête d’un petit canari tout jaune, ce n’est pas qu’il soit victime des dernières radiations en date survenues au Japon… Ce n’est pas non plus qu’il se nourrisse de graines et de vermisseaux car, comme tous les petits garçons de son âge, il préfère manger des tartes au chocolat, des currys doux à la pomme râpée et des fondues savoyardes ( !). Ce n’est pas non plus qu’il se passionne pour les oiseaux, car il préfère passer son temps libre à étudier les étoiles dans l’espoir de découvrir une nouvelle planète sur laquelle il pourrait se réfugier avec Aïko, sa romance secrète… A moins qu’il ne se contente d’un prix Nobel de physique, ce qui ne serait pas mal non plus à défaut d’autre chose.




En fait, si Punpun a l’apparence d’un canari, c’est peut-être simplement parce que son créateur, Inio Asano, a voulu le distinguer du reste des personnages. Après tout, il est vrai que Punpun est un peu différent des enfants de son âge… et quel meilleur endroit que l’école pour laisser aux différences la possibilité de s’exprimer et de se comparer ? Lorsque ses camarades sont bruyants, extravertis et polissons, Punpun se place en retrait, plus observateur qu’acteur, reste calme et discret et fait preuve d’une naïveté qui n’est plus de son âge. Même les adultes sont plus délurés que lui, et l’extravagance des comportements, que l’on retrouve typiquement dans le manga japonais, s’exprime ici dans toute son exubérance. Le maître de la classe de Punpun s’emporte dans des jeux de rôles dramatiques, les directeurs de son école s’amusent comme des petits fous dans leurs bureaux, et les petits vieux des maisons alentours refusent de laisser le temps agir sur leur énergie et leur entrain… Même Dieu est plus décontracté que Punpun, qui lui reproche d’être trop sérieux et de se poser trop de questions ! Quant à ses parents, ils sont extrêmes eux aussi, même s’ils penchent plutôt du côté négatif de l’exubérance en déchaînant, du côté de la mère, des craintes et des inquiétudes pathologiques et, du côté du père, une violence qui l’entraînera en prison.



Lorsque l'instituteur devient fou...



Punpun doit donc gérer beaucoup de choses. Sa petite tête de canari, inexpressive, ne permet jamais de savoir ce qu’il pense des situations qu’il vit, mais il s’exprime d’une autre manière, dans un monde imaginaire qu’Asano personnalise par des procédés graphiques judicieux. Pupun tempère un peu la folie des personnages qui l’entourent et offre des trêves relatives qui permettent au lecteur de souffler un peu, là où la fatigue aurait rapidement pu apparaître.


Punpun et Dieu...



Finalement, si l’on met de côté cette audace graphique qui a coûté à Punpun son apparence humaine, Bonne nuit Punpun ne se distingue pas spécialement des autres mangas décrivant le chemin de maturité d’un jeune personnage. La lecture est agréable et se ponctue de nombreux évènements pas forcément prévisibles, mais n’apporte rien de neuf au panorama déjà bien encombré du manga.


Citation:
Quel est le sport dans lequel une boule pend, où il faut passer une tige dans un trou et où le mouvement des hanches est important ? Tu as une idée ? Je te vois venir…petit polisson. Il s’agit du bilboquet.







Faudrait savoir... :
Citation:

Il faut que vous ayez de grands rêves dans la vie !! Rêvez, ça ne coûte rien ! Bien sûr, il est important de tenir compte de votre personnalité et de la situation financière de votre famille !! Sinon, l’avenir risque d’être assombri par de grandes déceptions !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires