Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 10:43



Brève incursion dans la vie de John Keats, Bright star présente le poète sous un angle inédit : celui qui le considère du point de vue d’abord amer, puis tendre et enfin passionné, de sa voisine Fanny Brawne avec qui il développera une relation amoureuse faite de multiples tourments. Il fallait bien ça pour que leur histoire mérite notre attention, et entre les divergences qui opposent deux caractères en antithèse, la présence gênante de l’ami Browne qui fait figure d’obstacle et la maladie de Keats, celle-ci réunit toutes les difficultés nécessaires à ce qu’une banale amourette devienne l’incarnation même de l’histoire d’amour tragique.

Ainsi, les tumultes de la vie amoureuse des deux personnages proviennent de l’extérieur, et ils ne peuvent finalement pas faire grand-chose pour lutter contre. Leur histoire n’est pas celle d’une lutte contre leurs démons intérieurs, qu’ils arrivent d’ailleurs à surmonter très facilement au-delà de leurs réticences, mais celle d’une résignation face aux aléas de l’existence : la réalité sociale des conditions propres à chaque personnage, la jalousie, la maladie, et peut-être l’homosexualité, évoquée en filigrane à travers le personnage de Browne. Face à la perte de l’être aimé, qui se fait inéluctable, les différentes phases du deuil sont respectées : déni, colère, abattement, acceptation…
L’histoire est peut-être traumatisante, parce que l’apprentissage est difficile, mais peut-on dire autre chose de plus que : c’est la vie ?



La profonde résignation dont devront faire preuve John et Fanny s’accomplit dans un environnement feutré. Les références poétiques, textuelles ou visuelles, se multiplient et rendent le film aérien. Les paysages fleuris remplissent l’écran de couleur et redonnent de la beauté à la mélancolie. La discrétion de ce film va de paire, finalement, avec l’achèvement forcé de la relation entre John et Fanny. Pas facile à vivre, évidement, mais contrairement à une fin qui aurait été la conclusion d’une incompatibilité de deux caractères, séparés alors que rien ne les empêchait de poursuivre leur vie ensemble, celle-ci laisse la possibilité d’imaginer ce qui aurait pu être, et l’espoir continue de s’incarner dans l’amour qui ne disparaît pas du cœur de Fanny.

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Film
commenter cet article

commentaires