Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 20:37





Rabelais est un écrivain généreux. On connaît son Gargantua et son Pantagruel pour leurs festins et leurs banquets orgiaques où le salé et le sucré se mêlent sans antagonisme, où la monstruosité et l’avidité –termes qui découlent de nos jugements modernes- étaient encore les caractéristiques d’une convivialité partagée.


La Cuisine Rabelaisienne est un ouvrage collectif qui se propose d’aborder la culture culinaire du siècle de Rabelais en revenant sur les écrits de l’auteur et en les complétant de recettes issues de manuels de la même époque. Les aliments, regroupés par thème, font ressortir les habitudes alimentaires les plus courantes et marquent des usages singuliers, première étape d’un voyage dans le temps. La deuxième étape du voyage surgit lorsque, en se plongeant dans les extraits des textes de Rabelais, du manuel du Ménagier de Paris, du Bourgeois Parisien ou du Tractatus de Modo…, le lecteur réalise que l’ancien français subsiste encore, et pare les détails des recettes d’un accent désuet qui les rend encore plus appétissantes.






Grande place est accordée aux sauces, aux viandes, aux pâtisseries, aux légumes et au vin, le tout accompagné de gravures illustratives. On trouvera également des appendices dressant la liste des épices connues et utilisées au Moyen Âge, les différentes unités de mesures utilisées, un dressage de menus complets consommés lors de périodes particulières –jeûne, fête- et enfin, une adaptation moderne de quelques recettes typiques. Au menu : Brouet d’Allemagne d’œufs pochés en huile, Talemouse, Compote de navets, Carpe à l’étouffée, Brouet vert d’œufs au fromage, Brouet de verjus et de poulaille…


Cet ouvrage permet au lecteur de se rapprocher de Rabelais et de ses personnages à travers le partage et la compréhension d’une culture culinaire qui se différencie de la nôtre en de très nombreux points. Les passages sélectionnés des livres de Rabelais donnent d’ailleurs envie de retourner passer du bon temps dans son univers et de comprendre, mieux encore que la première fois, les raisons de la liesse et de l’énergie éternelles qui émanent de ses textes.


Un exemple de recette :




Une gravure d'époque :



Citation:

Le pain perdu

Pour faire tostées dorées, prenez du pain blanc dur et le trenchiez par tostées quarrées, et les rostir ung pou sur le grail, et avoir moyeulx d’oeufz batuz, et les envelopez très bien dedans iceulx moyeulx. Et avoir de bon sain chault et les dorer dedans sur le feu tant qu’elles soient belles et bien dorées, et puis les oster de dans la paelle, et mettez es platz, et du succre dessus.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Livre
commenter cet article

commentaires