Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 10:33




Aucune transition. Nous retrouvons la quête là où nous l’avions laissée dans le volume précédent. La clôture de ce dernier nous avait d’ailleurs clairement indiqué les objectifs que l’équipe de Millenium Boy allait devoir relever : trouver Bromedes dans la forêt de Fireburg et lui rendre son étui pénien ( !) et trouver toutes les pièces manquantes de la guitare atlantéenne (si cela semble vouloir ne rien dire, c’est normal). Par la même occasion, on récupère l’état d’esprit rigoureux et dirigiste propre à l’univers des jeux de rôle, d’autant plus que le lecteur continue à n’avoir aucune influence sur le déroulement de l’action. Pas de surprises donc, par rapport au premier volume, si ce n’est que, malgré notre connaissance des missions à accomplir, nous pouvons encore douter des obstacles qui s’interposeront entre leur concrétisation et les membres de l’équipe. Joe Daly ne manque pas d’imagination et fait surgir, de ses paysages dérangeants, des araignées géantes à la chair friable, des trolls des rivières ou un monstre feuillu au premier abord sympathique mais aux intentions loin de confirmer cette impression !



Le charme de la rencontre passé, les affrontements se déroulent dans l’absence de suspens la plus totale. Millenium Boy prodigue les bonnes idées, ses compagnons les mettent en application, et l’illustration de la complémentarité des camarades se termine là. Entre deux bagarres, une énigme intellectuelle vient parfois s’intercaler, mais ne propose à nouveau rien d’exaltant.

Les pages sont longues, qui voient s’enchaîner des suites d’actions sans grand intérêt, et même si on retrouve l’état d’esprit burlesque du premier volume –mélange de grossièreté, de scatophilie et de divagations métaphysiques- il ne suffit plus à compenser la médiocrité d’une intrigue linéaire et sans surprises. Dommage, car l’univers mérite quand même le coup d’œil. Joe Daly semble doué pour mettre en place les éléments et les personnages d’un monde à la fois fantastique et cohérent, mais peine davantage à susciter leur intérêt dramatique –et c’est un comble pour un jeu de rôles !

Citation:
J’ai l’impression d’avoir un petit caca en métal dans les fesses…



Un peu de mythologie ?


Exemple de collectionite aigüe :

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires