Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 15:48
L’éducation des otaries

Fable loufoque, mais plutôt phoque que loup



Dédiée à Charles de Sivry

 


Bien que le morse, d’ordinaire,
Soit unanimal débonnaire,
Il ne faut pas trop l’exciter :
On sait que les morses vont vite ;
Quand quelque chose les irrite,
Rien ne peut plus les arrêter.
Seuls, et je ne sais torp grâce à quelles amorces,
Les moujicks, en Russie, ont, dit-on, le pouvoir
De les faire rentrer soudain dans le devoir.

Moralité

Le moujick adoucit les morses.

Armand Masson

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Poésie
commenter cet article

commentaires