Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 octobre 2013 1 07 /10 /octobre /2013 11:57



Lorsque le compteur électrique s’éteint, le conteur lunaire s’allume…
L’histoire est aussi simple que ça et nos aïeux, qu’on imagine rassemblés en veillées nocturnes sous un ciel lunaire, la connaissent déjà. La télévision n’est qu’un pauvre succédané des nuits qu’elle illumine.


C’est donc ça que nous raconte Fred ? Des histoires qui sentent le romantisme vieillot nourri aux clichés d’un clair de Lune ? On pourrait le craindre si l’histoire du conteur électrique n’était pas, en fait, une histoire dirigée contre l’hégémonie télévisuelle du compteur électrique et pour la rêverie gratuite.


Avec un sens de la caricature subtil et mordant, Fred introduit ses planches en faisant surgir l’exécrable Président, maître-gouverneur des chaînes télévisées du monde entier. C’est un mauvais jour pour lui –quiconque osera d’ailleurs le saluer d’un « bonjour » se souviendra du soufflet dont il écopera pour sa punition- car les chiffres de l’audimat ne cessent de s’effondrer. Incompréhensible puisque les programmeurs s’évertuent pourtant à concocter des programmes de plus en plus médiocres pour la déchéance de leurs spectateurs.


A en devenir dingue ! Puisque tout devient sans cesse plus naze, comment se fait-il que le public ne s’amoncelle pas en masse devant son écran ? Les conseillers du Président n’osent tout d’abord pas le dire et puis, forcés d’avouer, ils chuchotent, sur le ton de l’hypothèse vague : les gens préfèrent regarder la Lune plutôt que la télévision.


Aux sources de cet engouement excentrique ne pouvait se trouver qu’un reclus de la société. Monsieur Mousse, après avoir été envoyé dans une chambre de bonne sous les toits, sans électricité ni distraction autre que la lucarne surplombant son lit, a découvert avec délice les charmes des contes lunaires. Monsieur le Président se laissera-t-il charmer à son tour ?



Un marginal et sa poésie s’opposent à un homme d’affaires sans vergogne, qui a poussé la télévision au pinacle des valeurs du monde moderne. On frissonne : allons-nous succomber au péché du stéréotype ? Un peu, certes, mais assez peu pour que cela reste bon. Le plaisir naît de la douce revanche qui s’effectue sur la domination des valeurs commerciales au profit de la rêverie gratuite et sans ambition. Le cynisme ridicule du Président nous fera rire davantage que les élucubrations oniriques d’un Monsieur Mousse à la mélancolie indomptable.


L’histoire du conteur électrique est une jolie histoire que la Lune elle-même aurait pu raconter et qui, comme ses récits, s’imprègne si délicatement dans les esprits qu’elle risque à tout instant de se faire éjecter par la fulgurance du Bigdil. A moins que le compteur électrique ne soit en rade…




Citation:

- Je vous ai préparé une soupe aux étoiles, ce soir.
- Une soupe aux étoiles ?
- Oui. J’ai trouvé des pâtes en forme d’étoiles. Ça vous changera un peu de la soupe aux choux.


Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires