Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2011 6 16 /07 /juillet /2011 09:34




Résumé éditeur :



Peut-être un peu trop tendre, un peu trop sensible d’ailleurs… Mais lorsqu’on lit une histoire d’amour, il faut bien s’y attendre.

Clémentine, jeune lycéenne portée par ses études et entourée de ses amis et de sa famille, connaît bientôt les premiers émois de la vie amoureuse. Mais cela ne fonctionne pas. Le garçon qu’elle a chois pour ses premières aventures ne lui inspire rien, tandis qu’Emma, croisée par hasard dans la rue et retrouvée dans un bar gay, lui inspire des rêves bien plus torrides que tout ce qu’elle n’avait jamais pu imaginer auparavant.




Emma est plus âgée que Clémentine. Les relations homosexuelles, elle connaît déjà, et elle va apprendre à Clémentine à s’accepter. Le chemin ne sera pas facile et Emma sera souvent tentée, à son tour, de dissuader Clémentine de se lancer dans une relation amoureuse avec elle, d’autant plus qu’Emma est déjà engagée depuis quelques années avec Sabine, pour qui elle n’éprouve cependant plus grand-chose. On se retrouve finalement dans une situation classique du triangle amoureux, mais ici, elle ne met en jeu que de jeunes femmes, ce qui change finalement peu de choses.

La narration est un peu décousue. Au début du livre, le lecteur aura du mal à comprendre la situation, mais elle s’éclaircira au fil des pages. On découvre l’histoire d’Emma et de Clémentine à partir de la lecture du journal intime de cette dernière par Emma. Le passé, représenté par un dessin en noir et blanc duquel surgit simplement la teinte bleue des cheveux d’Emma, laisse place, dans les dernières pages, à un coloris plus traditionnel, même si les couleurs semblent s’effacer sous le poids des souvenirs.

La trop grande sensibilité de Clémentine trouve son contrepoint dans le personnage d’Emma. Plus posée, plus rationnelle, elle évite les débordements pathétiques de Clémentine et permet de donner un ton plus équilibré à l’ouvrage.
L’histoire en elle-même est passionnante. Rien n’est prévisible et chaque page donne envie de continuer la lecture pour voir jusqu’où Julie Maroh veut nous conduire… Et si rien n’est idyllique, pour les homosexuels comme pour les autres, ce n’est pas seulement à cause des préjugés mais aussi à cause des tensions et des divergences que rencontre n’importe quel couple au cours de son existence. Loin des ouvrages qui veulent nous persuader que l’homosexualité est un idéal choisi et porté par des personnes courageuses assumant leur identité, Julie Maroh reste plus simple et plus humaine dans son évocation de l’homosexualité.



« Pour Emma, sa sexualité est un lien vers les autres. Un lien social et politique. Pour moi, c’est la chose la plus intime qui soit. Elle appelle ça de la lâcheté, alors que je cherche juste à être heureuse, de cette façon ou d’une autre, comme tout le monde. »

Et un lien vers le blog de Julie Maroh, où on peut découvrir la genèse de l'album : link
Citation:
« Mon ange de bleu
Bleu du ciel
Bleu des rivières
Source de vie… »

La vie de Clémentine bascule le jour où elle rencontre Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui lui fait découvrir toutes les facettes du désir.
Elle lui permettra d’affronter enfin le regard des autres.

Un récit tendre et sensible.

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires