Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 18:00



Que me reste-t-il de ce beau film regardé au début du mois ? Une réponse se trouve déjà dans la question…la beauté, ou plutôt l’esthétisme… (je distingue le second du premier comme le plaisir unique des yeux, qui ne s’accompagne pas nécessairement d’un plaisir moral ou intellectuel). Les amours imaginaires sont une belle ballade qui donne envie de (re)trouver le chemin du doute, de l’espoir, de l’euphorie, de la tristesse aussi… Comme traversé par l’émerveillement des premiers amours, le film propose une myriade de recherches esthétiques colorées et surprenantes, qu’elles concernent les façons de filmer, les filtres colorés, les décors, les accessoires, les tenues, les coiffures, les façons de parler, et surtout la musique. Toutes les influences, de France Gall à Indochine en passant par Dalida ou Jean-Sébastien Bach, se rejoignent dans des fréquentations hasardeuses qui oscillent entre le mauvais goût et l’extase de trouver ce mauvais goût réjouissant. A condition d’aimer le baroque, Les Amours imaginaires feront trembler de plaisir. On se laisse porter calmement sur un fleuve calme aux eaux fushia, transporté dans l’antiquité grecque par la vision d’une nymphe ou d’un berger de l’Arcadie…




Est-ce jeune et prétentieux ? Non, ça me semble surtout décalé et ironique. Le fil de l’intrigue –un triangle amoureux dont le point de mire est constitué par Nicolas, désespérément poursuivi par Francis et Marie- évolue simplement. Le tragique des sentiments des deux malheureux est toujours compensé par la mise à distance ironique –mais pas méchante- de Nicolas.




Est-ce un film branché pour branchouilles ? Je ne crois pas non plus. Francis et Marie semblent fascinés par les étoiles qui brillent en société, mais ils apprennent à dévoiler leur artificialité et à balancer le rebut vide aux déchets.



Est-ce un film rêveur ? Poétique ? Hypnotique ? Oui. Oui. Oui. Et il mérite amplement sa dénomination d’ « imaginaire » !

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Film
commenter cet article

commentaires