Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 19:26






« Vroum-Vroum Tu-tût ! » On s’amuse bien au salon de l’automobile… enfin, devrait-on plutôt dire : Robert s’amuse bien, comme tout bon mâle qui se respecte. En effet, ce n’est pas Raymonde qui semble prendre son pied, fidèle corps et âme à son salon de l’automobile à elle : le marché du week-end, où l’on hésite entre des poireaux et des tomates plutôt qu’entre une Rono 5 à la moquette jaune ou une Rono 5 à la moquette verte (40% d’acrylique).


Mais pourquoi nos Bidochon sont-ils venus se perdre à l’intérieur de ce grand salon de l’automobile, eux qui peinent déjà à cheminer entre les rayons du supermarché du coin ? Osera-t-on avouer qu’à cause d’un simple joint de culasse usagé, c’est toute leur voiture qu’ils ont dû balancer à la casse ? Quel bon prétexte pour se lancer dans un nouvel achat qui nécessitera des années de remboursement !




Binet en profite pour explorer toutes les turpitudes de la vie routière et démontre ainsi avec brio ce qu’Ivan Illich avait déjà compris et résumé en quelques mots : passé le temps dans les embouteillages, chez le garagiste, à la station-service, au nettoyage automatique…la vitesse moyenne d’un automobiliste ne dépasse pas les 6 km/h –nous faisons aussi bien en tant que piéton ! Mais peut-être les Bidochon sont-ils de piètres marcheurs… Quoiqu’il en soit, leur nouvelle Rono 5 dans le garage, ils semblent se croire dans l’obligation d’en faire bon usage en allant vadrouiller sur les routes, sans autre but bien précis que celui de rattraper le kilométrage de leur précédente titine. Alors qu’on commençait à désespérer de retrouver l’humour dont font habituellement et involontairement preuve les Bidochon, la grande vadrouille sera enfin l’occasion de lancer de profonds débats sur la meilleure façon de réguler le flux sortant de dégueulis de mâdame, sujette au mal de mer.


« En tout cas, ce qui me dépasse, c’est que tu puisses vomir autant !! Toi qui d’habitude est constipée !! »



Pas qu’on se marre à fond le cabanon dans ce dixième volume des Bidochon mais enfin, on ne rigole pas avec la sécurité routière et l’obsolescence programmée. Tout cela donne envie de sortir de chez soi et de prendre l’air à pied… en espérant ne pas tomber sur un Robert qui aurait confondu le frein et l’accélérateur…


Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires