Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 12:54






Une fois franchie la grande étape du mariage, ce n’est pas toujours facile de se retrouver coincé en tête-à-tête avec sa douce moitié, surtout lorsqu’elle s’appelle Raymonde ou Robert. Heureusement, la compagnie routière de Troufignou-les-Paons propose à ceux qui s’ennuient chez eux de nombreuses expéditions exotiques. Entre autres excursions dépaysantes, ce voyage groupé sur les terres de Loumel, dans le Sud-Finistère, auquel les Bidochon participeront le cœur papillonnant de joie.

Ni une, ni deux, les Bidochon embarquent. L’apaisement est garanti : enfin, ils ne seront plus obligés de partager leurs repas l’un en face de l’autre mais goûteront aux joies des repas collectifs dans les cantines de centre de vacances. Au menu : paëlla, saucisses, sardines à l’huile et salade de pommes de terre. Les soirées aux heures longues et monotones s’égaient de séances de diaporamas présentant de magnifiques canines de tricératops ou de jeux de lotos endiablés. Et l’après-midi, Raymonde n’est plus obligée de se consacrer aux tâches ménagères ! Elle peut enfin se reposer sur un transat, sur la belle plage de Loumel située à proximité de la station d’épuration, pendant que Robert barbote dans l’océan et lâche étron après étron, pour le plus grand soulagement de ses intestins perturbés par le dépaysement.





Partir en vacances, c’est aussi l’occasion de rendre la famille et les amis envieux de ce privilège. A chaque journée sa carte-postale, et son lot de fabulations destinées à rendre la réalité plus rutilante qu’elle ne l’est vraiment. Malgré leurs airs revêches, les Bidochon ne tarissent pas d’imagination ! « Il fait très beau », disent-ils alors qu’une foutue averse les oblige à revêtir leurs imperméables et à se rendre au musée du lacet. « Les soirées sont bien remplies », écrivent-ils, sans donner plus de détails concernant les jeux ridicules auxquels on les oblige à participer.





Mais les jours s’égrènent, et il faut déjà reprendre la route. Le retour sera long, et il ne faut pas compter sur Robert pour accélérer la cadence : 25 kilomètres/heures sur l’autoroute, pour éviter que Raymonde dégobille ses restes de paëlla. C’est qu’il va falloir meubler la conversation sur la route… Toutes les photos sont ratées, les mémoires se dispersent : heureusement que Binet nous laisse un souvenir de vacances en témoignant à la place des Bidochon. Bien moins cher qu’une excursion à Loumel, cet album permettra de se réjouir de l’ambiance de folie des camps de vacances tout en évitant les indigestions provoquées par les sardines à l’huile frelatées.

Citation:

- Y en a, je vous jure, il faudrait que ça leur tombe tout cuit dans le bec !
- C’est vrai, ça ! Les vacances, il faut se forcer un peu, sinon c’est pas la peine !



Souvenirs, souvenirs :




Des soirées exaltantes :



_________________

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires