Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 18:38






S’il y a des Profs qui n’ont plus de secrets pour moi, ce sont bien ceux de Pica et d’Erroc… Je me souviens avoir fait leur connaissance dans le Journal de Mickey, alors que je n’étais qu’une pauvre élève de l’école primaire qui, à ce titre, n’avait pas encore le privilège de pouvoir parler de « professeurs », se contentant d’un seul et unique « instituteur » avec tous les risques que ce monopole de l’instruction comportait. Je découvrais alors les aventures des Profs à raison d’une planche par semaine, et leur univers accessible mais imprévisible me fascinait. Pica et Erroc savent instiller un humour joyeux mais toujours relevé d’une pointe de méchanceté bon enfant, auxquels viennent parfois se mêler les stéréotypes de la culture scolaire de base : Socrate, Napoléon, Jules César…


Chacun des Profs se distingue par son caractère particulier, sans qu’il ne devienne forcément une caricatures de lui-même. Ainsi, même si on trouve des extrêmes tels que le professeur de chimie qui rêve de tout faire péter à base de cocktails Molotov, les autres professeurs ont des personnalités plus nuancées. Aussi banals que vous et moi en situation de vie courante, ils commencent seulement à révéler certaines de leurs caractéristiques lorsque les conditions l’exigent.


En relisant ce premier volume de la série, tous les souvenirs qui y étaient liés me sont réapparus –preuve qu’ils avaient laissé une trace tenace dans cette partie de mon cerveau consacrée aux lectures ! But du jeu : relire les deux premières cases de chaque planche pour laisser réapparaître la suite et la chute de l’histoire, et vérifier ensuite que ma mémoire n’est pas défectueuse. Surtout, redécouvrir de vieilles histoires aimées, même si elles ont aujourd’hui perdu du charme que j’y attachais lorsque j’étais plus jeune. Car évidement, même si maintenant je ne peux m’empêcher de voir certains défauts ou tartufferies dans cet album, reste le plus important : j’aime ces Profs car ils ont été parmi les premiers que j’ai décidé d’intégrer à mon monde imaginaire –et pour cela, ils devaient quand même bien avoir quelques qualités…

Citation:

- A POIL VIEILLE PEAU ! Je rentre dans la classe et qu’est-ce que je vois écris sur le tableau ?
- A poil vieille peau ?
- Parfaitement ! C’est scandaleux ! Cette génération de S.D.F. ne respecte plus rien, ni personne !
- Pourtant comme disait Socrate, c’est dans les vieilles peaux qu’on fait les meilleures soupes !





Blagueur avec les élèves...






...mais aussi avec les collègues :

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires