Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 février 2014 2 04 /02 /février /2014 14:32



Chien et chat s’entendent comme cul et chemise –et surtout comme cul. Un seul running gag : Maurice le chien semant sa merde sans distinction de paille ni de litière. Pas une page qui ne soit sans merde -mais quelle merde ! Polyvalente, elle servira de farine animale, de bouffe au McDo ou de sujet de dissertation scientifique pour Patapon, le chat rusé et sadique, compagnon d’armes de Maurice. Pendant que le chien se livre à ses occupations scatologiques, Patapon passe une grande partie de son temps à torturer fourmis, souris et êtres humains. Ces derniers ne sont pas les héros de l’histoire : normal, ce sont des demeurés. Maurice et Patapon ont l’art de l’aphorisme qui parvient cerner la nature humaine en une courte conversation :


- Finalement, c’est quoi un homme ? C’est un chien qui se tient sur ses pattes arrière…
- Mais qui dit « pardon » quand il pète !



Et ce ne sont pas les activités auxquelles se livrent les êtres humains qui vont les rendre plus intéressants aux yeux de nos deux bestioles anarchistes :


« Le singe est plus intelligent que l’homme ! Le singe est capable de remplir une grille de loto, mais lui, il ne le fait pas. »


Dégoûtants mais rigolos, les mots de Maurice et Patapon s’érigent en diarrhée verbale. A ne pas lire d’un coup.





Citation :
- Au salon du livre j’ai essayé de me faire dédicacer un roulant de PQ par Finkielkraut !
- Ça a marché ?
- Non, ça n’a pas marché. Il n’avait plus de merde dans son stylo !


Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires

ta d loi du cine 10/03/2016 13:59

Scato, quand tu nous tiens...