Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 19:21
The Duchess (2008) de Saul Dibb





Je n’ai pas eu le courage de visionner ce film jusqu’à la fin… Ne manquait plus qu’une demi-heure, mais une demi-heure que j’ai préféré utiliser autrement. The Duchess fait partie de ces films pour lesquels on pressent qu’il n’en restera rien.





Toutefois, il faut reconnaître que The Duchess est un film à la perfection technique maîtrisée. Les décors, les costumes et les personnages sont superbes. Lorsqu’on mélange le tout pour constituer des scènes, on se dit que le 18e siècle dans le milieu nobiliaire devait avoir du bon. Aucune difficulté non plus à comprendre le ressort de l’intrigue : Georgiana est devenue Duchesse du Devonshire au prix d’un mariage malheureux. Autour de ses engagements politiques, sa vie amoureuse connaît de nombreux rebondissements qui expliquent certainement pourquoi Saul Dibb a jeté son dévolu sur le personnage pour réaliser son film. On suit l’évolution de la Duchesse du Devonshire de façon très linéaire et posée, sans grande surprise.





La réalisation s’empare des caractéristiques d’un milieu –retenue et pudeur- pour les appliquer à elle-même. On sent une volonté sous-jacente de critiquer l’hypocrisie et les conventions de la noblesse à travers l’exposition de cette figure féminine bridée par son époux. Toutefois, le personnage subit le même rabaissement que l’originale et finit par n’être résumée plus que par les intrigues amoureuses qui émaillent son existence. Rien de nouveau sous le soleil de l’amour : dans la noblesse comme ailleurs, on commence à s’éprendre, plein d’espoir, puis on est jaloux et déçu, parfois on se réveille à d’autres figures, on espère à nouveau, on s’adapte et on apprend… Parce que The Duchess me donnait le sentiment que je ne pourrais pas être surprise, j’ai préféré laisser Georgiana à son destin qui, s’il était exceptionnel par son titre social, ne m’a pas donné l’impression d’être plus particulier qu’un autre dans son intimité.

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Film
commenter cet article

commentaires