Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 22:31

Vous avez fait le tour des films de Tim Burton ? Les seuls noms d'« Edward aux mains d'argent », de « Big Fish », de « Mars Attack » ou des « Noces funèbres » suffisent à vous plonger dans l'agréable torpeur du dépaysement ? Mais peut-être vous reste-t-il encore à faire la connaissance des œuvres dessinées de Tim Burton pour continuer de vous imprégner de son univers…

A défaut de pouvoir se rendre à l'exposition qui lui est consacrée à la Cinémathèque Française, ce Catalogue permettra de découvrir quelques-uns des dessins les plus imaginatifs ou surprenants du réalisateur. Dans les premières pages, il signe d'ailleurs une courte préface, complétée ensuite par une description succincte de son univers. On y apprend quelques anecdotes de bon ton, mais rien qui ne devrait révolutionner le regard porté sur Tim Burton. L'attrait principal du Catalogue reste bien évidemment les dessins, suffisamment éloquents pour qu'il ne soit pas nécessaire d'en dire plus. A mettre en lien avec ses films pour élaborer une vision plus globale de son œuvre…

 

Du coloré :



Du plus sombre :



Des monstres :



Des enfants pas rassurés :



Des sculptures :



A Burbank où j’ai grandi, la culture des musées n’existait pas. Ce n’est qu’adolescent que j’ai mis les pieds pour la première fois dans un musée (sauf si on compte le Musée de Cire d’Hollywood). Je m’occupais en allant voir des films de monstres, en regardant la télévision en dessinant, ou en jouant au cimetière du coin. Plus tard, quand j’ai commencé à fréquenter les musées, j’ai été frappé d’y retrouver une atmosphère semblable à celle des cimetières.
Tim Burton

Pour un exemple des commentaires autour de l'oeuvre de Burton :

Citation:
Burton a entrepris depuis d’inventer de nouveaux canons du beau. Squelettes, têtes coupées, corps recousus et perforés, ces emblèmes récurrents ont pour double effet de mettre à mal le conformisme et de promouvoir des modes de vie alternatif. Défigurer le corps permet à Burton de métaphoriser avec une intelligence toute sensuelle les dysfonctionnements de la société et la désintégration des psychés.


Citation:

Pour finir, la créativité est la planche de salut des héros de Tim Burton, qu’ils apparaissent sur papier, monstres à membres et à fonctions multiples, ou à l’écran, humains abattus sculptant arbustes ou blocs de glace, inventant des histoires incroyables, réalisant des films d’exploitation, tranchant des gorges, ou survivant au Pays des Merveilles. Leur exemple d’activité imaginative, qui est une réponse à une condition de détachement et d’isolement, constitue le principal message de l’œuvre de Burton.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Livre
commenter cet article

commentaires