Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 14:10

J'ai grimpé la volée de marches
Jusqu'à ma petite chambre meublée
J'ai ouvert la fenêtre
Et commencé à tout jeter dehors
Ces choses importantes de la vie

La première, la Vérité, qui vendait la mèche :
"Non ! Je dirai des choses horribles sur toi !"
"Ah oui ? Je n'ai rien à cacher... DEHORS !"
"Ensuite est parti Dieu, fâché et balbutiant surprise :
"Ce n'est pas moi ! Ce n'est pas de ma faute !" "DEHORS !"
Et puis l'Amour, susurrant ses promesses : "Tu ne connaitras pas l'impuissance !"
Toutes les filles des magazines, toutes à toi !"
J'ai poussé son gros cul dehors et crié :
"Tu finis toujours en emmerdement !"
J'ai attrapé la Foi, l'Espérance et la Charité
Les trois agrippés l'une à l'autre :
"Sans nous tu mourras à coup sûr !"
"Avec vous je deviens cinglé ! Salut !"

Et la Beauté.. ah, la Beauté,
Comme je l'emmenais à la fenêtre
Je lui dis : "C'est toi que j'ai le plus aimée
... mais tu es une meurtrière. La Beauté tue !"
Ne voulant pas vraiment la lâcher
Je me suis jeté dans l'escalier
juste à temps pour la rattraper
"Tu m'a sauvée !" elle a pleuré
Je l'ai posée et lui ai dit : "Barre toi"

J'ai remonté les marches
me suis tourné vers l'argent
il n'y avait pas d'argent à balancer.
La seule chose qui restait c'était la Mort.
Cachée sous l'évier de la cuisine
"Je ne suis pas vraie !" Elle a sangloté
"Je ne suis qu'une rumeur colportée par la vie..."
Riant, Je l'ai jetée dehors, avec l'évier et tout le reste
Alors j'ai réalisé l'Humour
qu'il était tout ce qui reste.
Tout ce que j'ai pu faire avec l'Humour c'est lui dire :
"Par la fenêtre, avec la fenêtre !"




Emil Nolde

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Poésie
commenter cet article

commentaires