Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Top articles

  • Tous au Larzac (2011) de Christian Rouaud

    16 février 2012 ( #Film )

    Pour la génération des années 90 à laquelle j’appartiens, le Larzac représente seulement une terre réduite à ses caractéristiques géographiques les plus formelles (un plateau du massif central) à laquelle s’ajoutent quelques détails particuliers (des...

  • Tango chinetoque (1965) de Frédéric Dard

    22 février 2012 ( #Livre )

    Ce sont les personnages qui créent l’aventure. Avec San Antonio et le Bérurier, le train s’emballe. A peine réveillés, les voilà embarqués pour une mission dans le désert du Sin Kiang, en Chine, décision prise sur un coup de tête entre la quinzième et...

  • Louise Wimmer (2012) de Cyril Mennegun

    23 février 2012 ( #Film )

    Louise Wimmer tombe du ciel : on la rencontre dans sa voiture, son logement principal, l’endroit où elle dort et son dernier espoir de redonner de la dignité à son existence. Cyril Mennegun a choisi de passer sous silence les raisons qui ont conduit Louise...

  • Modestes propositions pour une réforme du système scolaire, Carnets de voyage (1973-17977) (2011) de Jean-Claude Plantive & Michel Guérard

    08 mars 2012 ( #Livre )

    En cette période préélectorale, la majorité des dossiers sont bouclés. Ne reste plus qu’à éluder la question de l’éducation. Admettons que vous soyez candidat aux présidentielles, en manque d’idées et pas motivé pour chercher l’inspiration en vous-même…...

  • 4 mois 3 semaines 2 jours (2007) de Cristian Mungiu

    11 mars 2012 ( #Film )

    Le spectateur plonge dans ce film d’une manière abrupte. Il pourrait être le troisième colocataire d’Ottila et Gabita, colocataire invisible qui ne parle pas, qu’on ne voit pas, mais qui assiste, impuissant et troublé, aux évènements. Il est rare que...

  • Raymond Calbuth - Tome 1 : Fils du vent (1987) de Tronchet

    12 mars 2012 ( #Bande dessinée )

    Vous que la vie ennuie. Vous que la vie terrasse. Prenez donc exemple sur Raymond Calbuth, baroudeur des temps modernes, accompagné de sa douce et tendre Monique, frétillante gazelle. Chaque matinée signe le départ d’une nouvelle et insaisissable journée....

  • Amore (2009) de Luca Guadagnino

    17 mars 2012 ( #Film )

    Amore, malgré sa connotation de diva italienne hallucinée de passion, ressemble à un amour déçu. Des promesses, un début fait de bonnes intentions ; la tension croît petit à petit. Et puis, subitement, il ne se passe plus rien. L’affect des personnages...

  • Immense existence

    18 mars 2012 ( #Poésie )

    Quand j’étais un enfant tout seul dans la campagne et que le ciel béant me tombait sur la tête et que la mer autour murmurait pour venir lentement m’enfermer dans sa marée pourrie quand avec ma culotte infecte et ridicule je montrais mes genoux cagneux...

  • Wall Street : l'Argent ne dort jamais (2010) d'Oliver Stone

    20 mars 2012 ( #Film )

    Tout le monde est d’accord, Oliver Stone comme Gordon Gekko : « Greed is good ! » Le message est désespéré : le mal est fait, le monde économique est pourri, se battre ne sert à rien. Partant de ce constat, Oliver Stone ne tente même pas d’instruire son...

  • Traité du boudin à l'usage des prolétaires du sexe (2012) de Stéphane Tzara

    02 juin 2012 ( #Livre )

    Stéphane Tzara et son comparse Lucien Curval sont de jeunes hommes engagés. Fondateurs de l’Internationale Sagouiniste –en fait mouvement qui épouse plutôt les dimensions d’une cité universitaire- ils prennent position contre une multitude de dogmes qui...

  • Raymond Calbuth - Tome 4 : Chasseur de gloire (1992) de Tronchet

    03 juin 2012 ( #Bande dessinée )

    Raymond reprend un peu du poil de la bête… Après s’être relativement reposé dans le tome 3, ce nouveau volume de la série lui permettra de déployer les forces ardentes de sa soixantaine bien révolue. Le voici prêt à s’imposer de nouveau sur le devant...

  • Tanguy (2001) d'Etienne Chatiliez

    04 juin 2012 ( #Film )

    Le début de Tanguy semble introduire un film déjanté : les couleurs sont criardes, les décors et les costumes n’ont pas peur de faire dans le mauvais goût baroque et l’intrigue, limpide à en faire rougir le plus abruti, s’annonce dès que l’on apprend...

  • Lucille (2006) de Ludovic Debeurme

    11 juin 2012 ( #Bande dessinée )

    Le format atypique de cette bande dessinée -500 pages au compteur- annonce d’emblée le caractère pas moins étonnant de son contenu. Aucune crainte à avoir quant à la lisibilité de cet ouvrage : malgré un nombre de pages élevé, l’histoire s’égrène tranquillement,...

  • La leçon (1951) d'Eugène Ionesco

    13 juin 2012 ( #Livre )

    Les personnages sont universels : l’élève, le professeur. Sans difficulté, le lecteur pourra s’identifier à l’un ou à l’autre. Votre préférence se portera-t-elle plutôt sur la figure de l’élève, jeune fille modèle, sûre d’elle et brillante ? Ou plutôt...

  • The tree of life (2011) de Terrence Malick

    07 septembre 2012 ( #Film )

    Gloire à la vie. Terrence Malick nous propose la vision d’une famille idéale : rapports harmonieux, maison confortable de laquelle on refuserait difficilement de sortir… Le bonheur, rehaussé par une musique, une luminosité et des teintes qui semblent...

  • Zazie dans le métro (1959) de Raymond Queneau

    10 septembre 2012 ( #Livre )

    « - Tu causes, tu causes, c'est tout ce que tu sais faire. » Remarque la plus pertinente du livre. Remarque qui s’adresse à tous les personnages de Zazie dans le métro. A part causer, ils ne font pas grand-chose. L’intrigue est réduite à peau de chagrin,...

  • Trois grammes (2012) de Jisue Shin

    11 septembre 2012 ( #Bande dessinée )

    Trois grammes peuvent modifier le cours d’une vie, surtout lorsque ces trois grammes sont constitués de cellules cancéreuses. Jisue Shin possédait toutes les caractéristiques de la jeune femme épanouie : petit ami, travail intéressant, activités multiples…...

  • Nietzsche (2010) de Maximilien Le Roy

    03 octobre 2012 ( #Bande dessinée )

    De la solitude absolue à la reconnaissance bédéphile, Nietzsche aura effectué du chemin. N’était-ce pas lui-même qui avait prévu que ses textes ne pourraient être lus ni compris avant que l’humanité ait dépassé le cap des années 2000 ? Ses prévisions...

  • Dans la maison (2012) de François Ozon

    14 octobre 2012 ( #Film )

    Dans la maison propose une double narration imbriquée qui tend très vite à l’exercice de style cinématographique et littéraire. Claude est un lycéen ordinaire qui se distingue de ses camarades par l’originalité de sa vision du monde. Pour lui, la réalité...

  • La Conjuration des imbéciles (1980) de John Kennedy Toole

    16 octobre 2012 ( #Livre )

    Au frémissement de moustache, un remugle de décadence parvient jusqu’à vos narines éclairées… Sans doute faites-vous partie des anachroniques de l’acabit d’Ignatius Reilly. Dans ce cas, autant vous prévenir tout de suite : la lecture de la Conjuration...

  • Cuisine rabelaisienne (1994) de Claude-Charles Mathon

    17 octobre 2012 ( #Livre )

    Rabelais est un écrivain généreux. On connaît son Gargantua et son Pantagruel pour leurs festins et leurs banquets orgiaques où le salé et le sucré se mêlent sans antagonisme, où la monstruosité et l’avidité –termes qui découlent de nos jugements modernes-...

  • Last Exit to Brooklyn (1964) de Hubert Selby Jr

    23 octobre 2012 ( #Livre )

    Last Exit to Brooklyn (1964) La misère, la misère, la misère. Tout le contenu de Last Exit to Brooklyn se résume à ce mot et pourtant, il reste encore bien des choses à en dire, et d’abord parce que cette misère est difficile à identifier. Economique...

  • Psychiatrie et antipsychiatrie (1970) de David Cooper

    26 octobre 2012 ( #Livre )

    La psychiatrie à peine née, voici qu’apparaît son versant opposé : l’anti-psychiatrie. Ne nous méprenons pas sur l’objet des griefs portés par ses chefs de file, David Cooper et Ronald Laing en tête : l’anti-psychiatrie ne vise pas à l’abolition de la...

  • Capitale de la douleur (1926) de Paul Eluard

    09 novembre 2012 ( #Livre )

    Capitale de la douleur (1926) Capitale de la douleur… Quelle douleur ? Celle de se rendre compte qu’on reste totalement insensible à la forme d’expression qui se voudrait la plus personnelle –la poésie ? Un livre peut-il séparer du sentiment de ses semblables...

  • Une journée d'Ivan Denissovitch (1962) d'Alexandre Soljénitsyne

    07 décembre 2011 ( #Livre )

    Après le Pavillon des cancéreux, lourd pavé qui s’attachait à décrire chacun de ses personnages dans le moindre détail de ses pensées, grande a été ma surprise de partager une journée avec Ivan Denissovitch. Une journée et une centaine de pages devront...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>