Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2013 3 27 /02 /février /2013 16:19






Parce que les expressions d’Agrippine, plus fantasques et tordues que son comportement d’adolescente pré-rebelle, constituent l’un des charmes quasi-zoologique que le lecteur peut éprouver pour ce personnage, rien de tel que de lancer en appât ce mystérieux titre : Agrippine prend vapeur. On pense voyage –bord de mer, croisière, sport à rames- ; on pense cuisine –légumes, bouilloire, eau chaude… on a tout faux. Les vapeurs d’Agrippine se logent plus vraisemblablement dans son organisme : ce sont elles qui fermentent et lui font cracher de la fumée par le nez.


Agrippine a des raisons de fulminer : sa meilleure amie Bergère s’est trouvée un gnolgui et n’a même pas jugé bon de lui en faire confidence avant de se ramener comme une fleur, de bon matin au lycée, la main fourrée dans le calbute de Mirtil Galère. Double humiliation : celle d’avoir été devancée dans l’accomplissement de la sacro-sainte « première fois », et celle d’avoir été dupée par sa meilleure amie de tout temps.




O amitié et amour, notions volages qui amèneront Agrippine à connaître ses premiers émois existentiels… lorsque celle-ci prend vapeur, difficile de la ramener à raison, et l’occasion pour nous de rire un bon coup à ses dépens –qui sont un peu aussi les nôtres, miracle de l’empathie résultant de la finesse d’analyse et de la légèreté de transcription de Claire Brétecher.


"L’amour c’est nul. Si Roméo et Juliette ne s’étaient pas noyés aux Bahamas, ils n’auraient pas tardé à se foutre sur lague."



En planches indépendantes, mais reliées toutefois par le fil conducteur de cette relation amoureuse entre Mirtil et Bergère, Agrippine ne nous épargne aucune frasque et nous tient en haleine jusqu’à un final qui réussit à la fois à se montrer absurde et à nous révéler la logique souterraine d’une frange démographique qui « prend vapeur ».


Agrippine ne désespère pas pour autant... et la vie continue, avec toutes ses extases quotidiennes :





Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires