Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 10:52





Les textes des Evangiles constituent une manne inépuisable, au service des exégèses les plus diverses. Parce qu’on a l’habitude de leur faire dire n’importe quoi, parce que cela ne surprend plus personne de les doter d’une puissance métaphorique supérieure à n’importe quel autre texte, ils sont devenus capables de prouver la réalité de théories qui trouvent leur unité dans leur incroyable diversité. Pour cette fois, nous les trouverons au service de la cause de la réincarnation (mais ils auraient tout aussi bien pu servir la cause de la consommation des petits pains au goûter ou l’aversion de Dieu pour TF1, par exemple).


Au moment où ce livre est publié, dans les années 1990, la réincarnation est encore un concept ésotérique marginal. Certainement pas une croyance digne des derniers chrétiens résistants, en tout cas. Histoire de grappiller quelques suffrages parmi cette population butée, Hettie-Henriette Védrine déploie les Evangiles et, en quelques citations bien choisies, espère ouvrir les yeux rétifs à la plus incroyable –et pourtant évidente- des révélations : la réincarnation est affirmée dans les textes fondateurs du christianisme ! (et donc du judaïsme et de l’islam puisque, pour résumer brièvement, les trois religions se sont construites en s’abreuvant à la même source). Le bon Jésus l’a dit, et cette fois ce n’est pas une allégorie :


« En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d’eau et d’esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair et ce qui est né de l’esprit est esprit. Ne t’étonne donc pas que je t’aie dit, il faut que vous naissiez à nouveau. »


Les fervents chrétiens acquis à la cause de la réincarnation, Hettie-Henriette Védrine effectue une petite bifurcation du côté de cet autre public religieux que sont les scientifiques. Pour les convaincre, les Evangiles ne leur suffiront pas. Il leur faut des paroles certifiées, qui n’échappent pas au domaine de leurs compétences. Et de nous citer les dernières grandes découvertes scientifiques et cosmologiques, Einstein en tête (bien sûr !), dans un brouhaha aussi détonnant que le chaos primordial.


Mais que toutes ces grandes références ne viennent pas amoindrir en nous nos pauvres prétentions à adhérer à la théorie de la réincarnation… Hettie-Henriette Védrine connaît notre pragmatisme de pauvres âmes, perdues dans la dépression et l’instabilité du monde moderne. Elle sait que nous aimerions croire en la réincarnation pour nous gonfler d’espoir et nous aider à trouver le quotidien moins triste. Elle nous propose même de remonter dans nos vies antérieures (mais en se moquant quand même un peu de « Pythagore, qui se souvenait avoir été un coq dans une lointaine vie ») pour nous aider à nous débarrasser de nos « frustrations et inadaptations à la vie sociale ou affective », de nos « problèmes psychologiques perturbants » ou de nos « dépressions et angoisses chroniques » -rien que ça ! C’est dire s’il faut être profondément perturbé pour s’intéresser à la réincarnation ! Ce remède aidant, nous parviendrions alors à « déchiffrer le but exact de la vie présente, afin de s’y conformer en toute honnêteté ». Que chacun comprenne ce qu’il voudra… mais si, sur la voie de la réincarnation, nous sommes censés nous améliorer sans cesse, on aura du mal à comprendre comment nos vies antérieures pourront procurer une base stable de connaissance et de sincérité à notre vie actuelle –la seule qui semble inauthentique et vouée à la dégénérescence.



On s’en rend compte très rapidement : L’église et la réincarnation est un bon livre rempli de mots creux qui ne nous permettront certainement pas d’améliorer notre karma et de nous rendre extralucide. Heureusement, son auteure est dotée d’un humour incroyable ! Mâtiné aux dogmes modernes du matérialisme et du libéralisme économique, il donne lieu à des engouements inédits, parmi lesquels on retiendra cet enchanteur « Dieu est « Un pour tous, tous pour Un » » ! En dernier ressort, il FAUT croire en la réincarnation et pour nous convaincre, Hettie-Henriette Védrine nous pousse à cette ultime interrogation, sommet de l’humour que je vous laisse savourer : « Peut-on concevoir croyance plus libérale ? »


Voici une question à laquelle les Evangiles n’ont pas encore répondu…

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Livre
commenter cet article

commentaires