Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 15:56






Le troglodyte sort de sa caverne et, pointant le bout de son nez apeuré au grand frais hivernal, que découvre-t-il avant toute autre chose ? Des supermarchés…

Cet album se vend comme une bonne brique de beurre : « 276 grammes » de bande dessinée, dont « 26 grammes d’humour, d’érotisme et de suspense », élaborés par « 6 excellents dessinateurs suisses ». Comme pour toute publicité qui se respecte, on ne doutera pas du caractère intentionnellement mensonger de cette réclame : plutôt que 26 grammes d’humour, d’érotisme et de suspense, les associations de défense des consommateurs relèveraient bien mieux une composition totale de 30% d’humour, 50% de cynisme, 10% de suspense, 9% de foutraque et un seul et unique petit pourcent d’érotisme…





La cohérence du produit est toutefois parfaitement respectée : vos papilles ne seront jamais désagréablement surprises par un arôme discordant, par une texture dissonante ou par un ingrédient inopportun. Bien qu’issu de six prairies suisses différentes, l’album trouve son unité dans ce thème cher aux nouvelles générations de la contre-culture : la vilipende des centres commerciaux. Le point de vue troglodyte, qu’on imaginerait innocent et dénué de tout préjugé, n’est qu’un leurre destiné à inculquer chez le consommateur le goût et l’habitude des produits estampillés « contestataires », quoique des études menées en aval nous surprendraient certainement en nous révélant les conditions d’élevage industrielles de ces opinions.





Il n’empêche, le résultat est là : Le Troglodyte au supermarché se laisse allègrement déguster. La variété de ses contributeurs, aux styles divers mais cohérents, permet de renouveler sans cesse l’approche et dispense le lecteur de tout ennui. Le troglodyte donnera envie aux aventuriers rodés des centres commerciaux de se parer à leur tour d’un regard casanier et primitif, à la manière d’Andy Warhol, cet autre troglodyte qui deviendra finalement le chantre de toute une génération d’occidentaux, lorsqu’il prétendait, en toute ingénuité : « Je pensais que les grands magasins étaient les nouveaux musées… »
Le Troglodyte au supermarché ne serait alors qu’un amusant catalogue de ces expositions…






Exposition troglodyte ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Colimasson - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires